Pokémon Légends Versus

Devenez le meilleur Dresseur !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Chapitre 25: Unys un Monde Nouveau !

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1default Chapitre 25: Unys un Monde Nouveau ! le Mar 12 Juin - 9:46

Indy'


Nouveau Dresseur
Nouveau Dresseur
Après leur excursion dans le Monde des Rêves, Hélie et Louka continuèrent leur voyage vers Unys à bord du luxueux paquebot Royal Unys.

Le capitaine informa alors tout l’équipage et les passagers qu’ils débarqueraient le lendemain matin au port de Volucité à Unys.

Hélie et Louka se retrouvèrent ensemble dans la Grande Salle pour préparer leur équipe de Pokémon.

Hélie prit Léviator, Airmure, Leuphorie et Blair sur elle. Quant à Louka, il prit Naalah, Cari, Simiabraz et Mentali dans son équipe.

Mais Hélie sentait quelque chose de changé chez son petit-ami. Louka évitait à tout prix de se retrouver seul avec elle. Il préférait être accompagné d’Hélio ou de sa sœur Cari, enfin retrouvée. En fait, il restait tout le temps flanqué de sa sœur, Hélio étant presque toujours en discution télépathique avec Arceus, le jeune homme ayant perçu certaines phrases comme « le pouvoir des Joyaux ne doivent pas lui appartenir... Les ténèbres s’emparerons du monde, son règne obscur arrivera... Il sera un éternel cauchemar pour lui… ».

Naalah et Blair n’arrêtaient pas de faire des blagues au pauvre Louka, seul avec ses pensées, aussi obscures fussent-elles, pour lui remonter le moral, ce qu’elles ne réussir guère.

Hélie n’arrêtait pas de questionner Naalah à propos du secret de Louka. Cette dernière réussissant toujours à esquiver les questions de la jeune fille.

Le soir enfin, l’horizon montrait les lueurs lointaines d’une grande ville, Volucité, la capitale de la région d’Unys, là où allait se jouer le sort du monde, bien que personne (sauf une certaine Absol aux couleurs inversées) n’en ait pour l’instant conscience.

Hélie était seule sur le pont, pensive. Caressant le bord du pont, elle dit alors à la seule personne qui pouvait lui répondre et l’écouter, elle-même :

- Je demande ce que Louka tient tant à me cacher… Ce quelque-chose effraie visiblement Naalah, je l’ai bien vu dans son regard.


Des bruits de pas retentir dans le silence de la nuit, seulement couper également par le bruit des vagues se fracassant sur la proue du navire.

Hélie se retourna et aperçue Louka arrivant près d’elle. Le jeune homme serra alors sa future femme dans ses bras et lui dit, lui montrant dans les lumières de Volucité au loin :


- Regarde Hélie, un nouveau monde nous attend ! Alors arrête de te morfondre !


Il commença alors à chanter une douce mélodie dans les oreilles de sa bien-aimée :

-
Un nouveau jour,
Une nouvelle lutte
Une nouvelle chance de toucher au but

Pokémon !

Ça te rend fort
On en fait le pari
Relevons ensemble le défi !

Nous serons des héros !
Pokémon !
L'amitié gagnera la bataille !
Quoi dans ce monde nouveau
Pokémon !
Je te suivrai
Où que tu ailles !
Nous serons des héros !
Pokémon !

C'est le moment
N'hésitons pas
Je serai plus fort
Si tu viens avec moi
C'est important de s'entraider
Notre amitié saura nous faire gagner !

Nous serons des héros !
Pokémon !
L'amitié gagnera la bataille !
Quoi dans ce monde nouveau
Pokémon !
Je te suivrai
Où que tu ailles !
Nous serons des héros !
Pokémon !

Nous serons des héros !
Pokémon !
L'amitié gagnera la bataille !
Quoi dans ce monde nouveau
Pokémon !
Je te suivrai
Où que tu ailles !
Nous serons des héros !
Pokémon !
Nous serons des héros !
Pokémon !
Nous serons des héros !
Pokémon !

Nous serons des héros
Pokémon !


Hélie esquissa un sourire avant d’embrasser Louka sur la bouche et d’aller se coucher dans sa cabine.

En allant dans sa cabine, la jeune fille rencontra Naalah, qui sortait de la dite cabine. Naalah prit à part sa descendante et lui dit :

- Ecoute… Cette Jessica m’a l’air suspecte, méfie-toi d’elle, on ne sait jamais…

- Euh… très bien, répondit la jeune fille, décontenancée. Pas de problème.


Les deux amies allèrent dans leur cabine respective.

Louka rentra alors dans la sienne, caressa Naalah, dormant comme une bienheureuse, se mit en pyjama puis dormit dans son lit.

Naalah se mit à gigoter frénétiquement dans tous les sens et à suer toute l’eau de son corps.

Dans son rêve, ou son cauchemar, elle était dans une grande pièce sombre, seulement éclairé par un feu de cheminé. Un grand fauteuil était placé face aux flammes et Naalah pouvait distinguer une silhouette affreusement familière.

Dark Louka semblait énervé et pensif :

- Cette sale gamine ! A chaque fois que je la regarde, je ne sais pas pourquoi, elle me hante, chaque nuit, dans chacun de mes rêves ! Je sais qu’elle doit s’unir à moi pour faire régner le chaos ! Elle doit me rendre maître des trois Orbes ! Mais avant il me faut contrôler les Joyaux… Mais… Je ne sais pas pourquoi, je la désire au plus profond de mon âme… AH ! Mais ais-je une âme…


Naalah, intriguée, décida d’en savoir plus et s’approcha mais Dark Louka entama alors un chant antique, en compagnie de voix d’outre-tombe qui chantaient dans une langue ancienne :


-
Confiteor Deo Omnipotenti
Beatae Mariae semper Virgini
Beato Michaeli archangelo
Sanctis apostolis
Omnibus sanctis

Dark Louka se leva de son fauteuil pour aller dans le fond de la salle. Il se mit alors à chanter :


-
Beata Maria
Je clame que mon âme est pure
De ma vertu j'ai droit d'être fier


Les voix retentir à nouveau :

-
Et tibi Pater

-
Beata Maria
Mon coeur a bien plus de droiture
Qu'une commune vulgaire foule de traîne-misère

-
Quia peccavi nimis

-
Mais pourquoi, Maria
Quand elle danse l'insolente
Ses yeux de feu m'embrasent, et me hantent

-
Cogitatione

-
Quelle brûlure, quelle torture
Les flammes de sa chevelure
Dévorent mon corps d'obscènes flétrissures

Dark Louka s’était retourné vers les flammes et celles-ci commencèrent à danser et à former une image féminine qui prit des couleurs d’un humain réel. Malgré le fait que c’était la première fois qu’elle voyait la jeune fille, vraisemblablement âgée de 10 ans, qui était apparue dans les flammes. La jeune fille était mince, la couleur de sa peau était pâle, ses yeux étaient aussi blancs que ceux d’Hélie, ses longs et fins sourcils était aussi blancs mais plus foncé que sa peau, bien qu’une mèche de cheveux. Ses cheveux étaient blancs brillants. Elle était vêtue d’un uniforme d’écolière de Jotho. C’était presque une vision angélique.

Dark Louka avait un air étrange devant cette magnifique jeune fille. Un mélange de haine et, aussi bizarre que cela puisse paraître, de désir.


Les voix macabres reprirent de plus belle leur étrange litanie :

-
Verbo et opere


Galvanisé par les voix spectrales, Dark Louka repris alors :

-
Infernale, bacchanale
L'enfer noirçit ma chair
Du pêché, de désir
Le ciel doit me punir


Le chœur reprit alors avec l’esprit du mal :

-
Est-ce ma faute ?


-
Mea culpa



-
Pourquoi ce blâme ?


-
Mea culpa



-
C'est cette sorcière gitane



-
Par qui mon cœur s'enflamme


-
Mea maxima culpa



-
Est-ce ma faute


-
Mea culpa



-
Si notre Père


-
Mea culpa


-
A fait les hommes
Moins puissants que Lucifer ?

-
Mea maxima culpa

-
Par pitié, Maria, protèges-moi du mauvais sort
De cette fleur du mal et de son corps
Détruis Hikari
Qu'un rideau de feu soit son linceul
Ou fais qu'elle soit à moi et à moi seul


Un coup bref à la porte interrompit Dark Louka et une jeune femme apparu, grande, élancée, les cheveux gris, des lunettes noires posées sur son front, des yeux bleus perçants, tel un Etouraptor. Une longue tunique sombre sur les épaules, un étrange appareil attaché sur son avant-bras gauche et portant des gants de protection sur ses mains.

La jeune femme s’agenouilla devant le seigneur des ténèbres et dit :

- Maître Nightmare, la prisonnière a réussi à s’enfuir.
Nightmare (tel était le nom de cet être maléfique), se retourna et dit, surpris :

- Quoi ? Mais comment ?

- Elle n’était plus dans sa cellule quand je suis allé voir comment notre « invitée de marque » Maître.

- Hummm… Ça ne fait rien… Merci de votre rapport ma chère Jay. Vous pouvez disposer.


La Chasseuse Jay s’inclina devant son Maître puis sorti de la salle.
Nightmare seul dans la pièce, expulsa alors la colère qui l’avait empli après le rapport de son agent le plus fidèle, depuis le début :

- Elle s’est enfuie ! Ces deux incapables ! Si je n’avais pas besoin de leurs services, je les détruirais tous les deux sur le champ ! Je l’aurai, je la trouverai même si je dois brûler toute la région Kanto !

Dans sa folie il reprit :


-
Infernale, bacchanale
Diabolique sorcière
Sois mienne, ma passion
Te mènera en enfer


Les voix retentir à nouveau et chantèrent à nouveau avec lui :

-
Kyrie Eleison

-
Seigneur, pitié pour elle !


-
Kyrie Eleison


-
Seigneur, pitié pour moi !


-
Kyrie Eleison


-
Fais qu'elle s'offre à moi ou elle brûlera !


L’air de Nightmare effraya la pauvre Naalah. Mais elle n’avait pas vu le pire. Nightmare se retourna et regarda directement Naalah et lui dit, en rigolant de façon diabolique :


- AHAHAHAHAHHAAHHAHAHAHAHA !!!!! Tu croyais peut-être que je ne t’avais pas aperçue ? Tu as vu quelque chose que tu n’aurais pas dû voir ! Mais ce n’est pas grave, puisque tu ne le répéteras jamais ! Maintenant… DEGAGE !


Un violent choc décrocha un hurlement de terreur à Naalah qui se réveilla, toujours en hurlant de peur et réveilla Louka en sursaut.

En voyant l’air de Louka, Naalah compris immédiatement pourquoi cette Hikari lui disait quelque chose, c’était la fille de Louka et d’Hélie.

Mais le silence fut rompu par la voix du capitaine du bateau qui disait qu’ils étaient arrivés à Unys, au port de Volucité.

Louka s’habilla en trombe et alla sur le pont du navire avec les autres passagers.

Unys était là, devant leurs yeux.

Seul Naalah était perplexe par rapport à ce voyage à Unys qui allait décider du sort du monde. Mais Naalah devait savoir quels étaient ces trois Orbes, mais elle se doutait déjà de la réponse.

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum