Pokémon Légends Versus

Devenez le meilleur Dresseur !


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

Chapitre 23: Bienvenue au Monde des Rêves: Louka et Roserade

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Indy'


Nouveau Dresseur
Nouveau Dresseur
De retour dans le paquebot après l’éprouvante épreuve qu’avait subie la pauvre Naalah, Louka, Hélie et la nouvelle humaine allèrent dans leur chambre respective.

Louka prit Naalah à part et lui dit alors, de manière à ce qu’elle soit la seule à entendre :

- Dit moi Naalah, qu’est-ce que l’Orbe t’a montré ?

- Que… quoi ? dit-elle avec les mêmes yeux que celle-ci avait après être sorti de la grotte, euh… rien…de très important…


Elle baissa les yeux mais Louka l’entraîna dans sa chambre et l’assit sur son lit. Posant ses mains sur ses genoux, le regard du jeune dresseur croisa celle de son ex-Absol (bien qu’il se doutait que cette forme n’était qu’une sorte d’illusion). Puis celui-ci lui dit alors d’un ton réconfortant :

- Tu as toujours très mal mentit tu sais, « Princesse Naalah », mais pas besoin de me dire ce que tu as vu, je crois que je le sais déjà.


Il soupira, prit une profonde respiration puis dit :

- Tu m’a vu n’est-ce pas ? Enfin ma « face sombre », je me trompe ?


Naalah lui lança un regard qui voulait tout dire. Louka lui dit alors :

- Très bien… mais je veux que ce que je vais te dire reste strictement entre nous… Hélie ne doit pas savoir, si elle venait à savoir, elle me rejetterait sûrement, et ce serai bien compréhensible… Bref… C’était il y a bien longtemps, j’avais à peine 5 ans quand le malheur est arrivé. Des cambrioleurs avaient pris en otage mes parents et, plus insupportable à mes yeux, ma petite sœur que je chérissais tant. Ils menaçaient de la tuer en premier si je ne leur remettais pas tous nos objets de valeurs sur le champ. J’ai donc, comme au Vieux Château, laisser ma colère prendre le dessus mais une chose étrange c’était passé : une voix décharnée me parlait et me disait qu’elle pouvait m’aider à sauver ma famille si je la laisser prendre mon corps un instant… En y repensant je n’aurai jamais dû accepter mais je l’aie fait. J’ai senti un pouvoir immense s’emparé de moi. La voix me dit soudain : « Regarde comment je les tues tous ! Regarde comment je la tue ! Regarde ! Tu fais face à ta terrible destiné maintenant ! ». Quand je me suis réveiller, les voleurs étaient morts, avec une expression de terreur et un cri silencieux à jamais gravé sur leur visage ensanglantés et ma sœur… était elle aussi morte, étendue à mes pieds, la même expression et le même cri sur son visage. Mes parents me regardèrent avec effroi mais m’ont dit que je n’étais plus moi-même lorsque j’ai commis ce massacre. Ils m’ont dit que le seul moyen de me canaliser s’était de devenir dresseur. Ils m’ont pardonné mais moi, le souvenir de ma sœur morte restera à jamais gravé en moi et hantera à jamais mes pires cauchemars… Bien que souvent, c’est Hélie que je vois étendue morte à sa place… Je ne sais pas d’où venait cette force, ni ce que c’est exactement, mais elle a apparemment toujours fais partie de moi, et j’essaie depuis ce jour tant bien que mal de contrôler ma face sombre, mais elle a refait surface, comme tu as pu le constater.


Naalah resta sans voix après le récit de son dresseur. Elle n’ajouta rien. Elle tenta de détendre l’atmosphère après le déballage douleur de Louka et dit :

- Si Hélie me voit dans ta chambre comme ça, elle va piquée une de ces crises de jalousies ! Faudrait-mieux que je reprenne ma véritable apparence non ?

Louka sourit et finit par s’esclaffé de rire devant la blague de Naalah qu’il venait de comprendre. Mais il ne savait pas que cette dernière avait une autre idée en tête. Relevant la tête, il aperçut non pas Naalah, mais sa chère et tendre Hélie, le regard emplit de colère et dit, furieuse :

- Qu’est-ce que j’entends ?? Tu sors avec Naalah maintenant ? Et moi alors ? Et notre mariage, tu l’as oublié sans doute ?


Louka ne put esquisser un geste que déjà une fulgurante attaque Coupe-Psycho percuta son ventre. Il reprit vite connaissance et aperçu alors Hélie souriant et rigolant. La jeune fille tourna sur elle-même et dans une lueur blanche, un Absol au pelage noir la remplaça. Louka comprit alors que Naalah venait de lui jouer un mauvais tour.

Elle s’approcha de lui puis dit :

- Pas mal hein, mon don de métamorphose ? Mais ce n’est pas le seul don que j’ai ! Arceus m’a légué quelques-uns de ses nombreux pouvoirs, je peux donc faire plein de choses ! Mais il m’a aussi ajouté que quelqu’un d’autre lui avait fait la même requête, bien avant moi, et possède les mêmes dons que moi !

- Qui donc ? demanda Louka, toujours aussi curieux.

- Secret Défense ! Mais quelque chose me dit qu’on ne va pas tarder à la (elle insista lourdement sur le «la ») rencontrer ! Ensembles, je pense qu’on t’en fera voir des vertes et des pas mures ! Prends garde à tes fesses Louka ! répondit l’espiègle Absol.


Louka n’ajouta rien de plus. Ayant soudain comprit le discret sous-entendu de Naalah, il lui dit alors :

- Elle ? Qui est donc « Elle » ? Je voudrais sav…


Un ‘hum ! Hum !‘ coupa le jeune homme dans sa lancée. Darkraï venait d’apparaître dans la cabine de Louka.

- Pour répondre à ta question à la place de cette Princesse trop bavarde, une personne la rencontrera dans ses rêves. Mais toi, tu as un autre rendez-vous prévu si mon agenda est exact… Bon pour faire cours, TROU NOIR !!!!


Louka ne put esquisser le moindre geste que la sphère noire était déjà sur lui. Quant à Naalah, Darkrai la fit rentrer de force dans sa Pokéball. Avant de s’endormir, Louka cru entendre un cri provenant de la cabine d’Hélie, mais il n’en était pas sûr et sombra dans un sommeil profond.
Darkraï soupira puis ajouta à lui-même :

- Bon ça c’est fait, maintenant, il s’agit de le transporter là-bas, corps et âme.


Le Pokémon Noirtotal claqua des doigts et Louka, ainsi que lui-même, disparut dans une lueur blanche.

Louka se réveilla dans une forêt luxuriante, puis réalisa qu’il avait toujours ses Poké Ball. Il fit alors sortir Naalah de la sienne puis lui dit :

- Où est-ce qu’on est ?

- Chais pas, lui répondit Naalah, j’ai bien une idée mais…

Elle ne put rien ajouter d’autre car Darkraï venait à nouveau d’apparaître et lui coupa la parole :

- Désolé pour ce voyage express, mais il le fallait, ordre d’en haut, si vous voyez ce que je dire. Bien, pour te répondre à nouveau, vous êtes dans le Monde des Rêves, endroit dont moi et Cresselia sommes les maîtres. Et pour répondre à la question qui te brûle les lèvres depuis tout à l’heure, tu es là pour rencontrer quelqu’un. Et non ce n’est pas la personne dont Naalah parlait, mais quelqu’un d’autre, que tu veux rencontrer depuis des années dans tes rêves.


Louka acquiesça après le briefing de Darkraï, puis ce dernier s’éclipsa sans rien dire. Le duo décida d’explorer cette forêt, mais le jeune homme se sentait observé depuis un moment, mais il n’y prêta pas attention.

Tout à coup, l’atmosphère changea. Ce n’était plus l’atmosphère plutôt agréable d’une belle forêt, mais celle oppressante d’un cauchemar. Les arbres avaient perdus leur feuillage, leur tronc étaient distordus, le ciel étaient devenu noir d’encre, sans lune, sans étoiles, sans lumière.

Naalah devenait de plus en plus inquiète, surtout lorsqu’elle observait l’ombre de Louka. Deux yeux rouges ne cessaient de la dévisagée.

Le duo quitta la forêt puis un rire démoniaque se fit entendre, suivit d’une voix décharnée tout droit sortie de la tombe :

- Aaaaaaaaaaahhhhhhhhh !!!!!!!! Mon cher Louka, reconnais-tu cet endroit ?

La lisière de forêt avait disparu et le duo s’était retrouvé dans une salle sombre, mal éclairée, deux corps d’hommes étendus par terre, baignant dans leur propre sang. Une petite fille, les yeux bleus clairs écarquillés par la terreur et l’ombre de Louka était penchée sur elle, les yeux rouges rayonnants de plaisirs devant la figure de la jeune fille. Les mains de l’ombre, terminées par des griffes, étaient pleines de sang. Il tendit une de ses mains vers la gorge de la petite fille, se retourna et dit :


- Alors mon cher ? Cette scène t’es familière n’est-ce pas ? Regarde bien comment je la tue ! Regarde !


Louka refusait de regardait, mais une force invisible le força à rouvrir les yeux pour regarder. Il comprit alors que l’ombre avait utilisé ses pouvoirs pour lui faire rouvrir les yeux.

Souriant de façon satisfaite, l’ombre jeta à nouveau son dévolu sur la petite fille et lui trancha net la gorge dans un flot de sang. Une plaie béante et sanguinolente s’étendait sur la gorge dans toute sa largeur.

Louka ne put réprimer un cri :

- NAAAAAAAANNNNNNN !!!!!!!!!!!!! CARRRRIIIIIIIIIIII !!!!!!!!!!!!!!!!!!!

- FEUILLEMAGIK !! s’écria une voix féminine.


Un orage de feuilles violettes s’abattit sur l’ombre qui s’écroula par terre. L’illusion qu’il avait créé s’estompa, mais pas les trois cadavres qui s’étaient soudains décomposés de façon atroce, la peau pendait par endroit, leurs orbites étaient devenus noires et sanglantes, et se levèrent soudains, tel des zombis et se dirigèrent vers Louka.

Un étrange Pokémon apparu soudain devant Louka. C’était un Roserade. Le Pokémon se retourna puis sourit à Louka :

- Salut grand frère !

- Ca… Cari ? C’est toi ?

- Bien sûr idiot ! Tu croyais peut-être que mon esprit était mort ? Bah non ! Darkraï, Cresselia et Arceus mon donner une seconde chance en me créant ce corps.


L’ombre ria soudainement et ajouta :

- Voilà quelque chose que je n’avais absolument pas prévu… Enfin, ce n’est qu’un malencontreux contretemps qu’il convient de supprimer. Bien, VIBROBSCUR !


Une aura maléfique s’échappa de la main de l’ombre et tenta de frapper Cari, mais Naalah sauta et intercepta l’attaque sans ressentir quoi que ce soit.

Louka sortit alors une autre Poké Ball et fit appel à son Pokémon favori : Simiabraz. Lorsque le singe enflammé apparu, une étrange aura l’entoura et Cari se retourna pour déclarer à Louka :

- Ton Pokémon a obtenu sa capacité du Monde des Rêves, Poing de Fer, cela veut dire que toutes les attaques avec lesquels ses poings sont utilisés seront beaucoup plus puissantes !

- Ça, ça m’arrange ! souria Louka, Simiabraz, POING DE FEU !

Le poing de Simiabraz s’enflamma de façon étrange, les flammes étaient anormalement intenses et pulvérisa les zombis dont ils ne restaient plus que des cendres. Avec la même ardeur, il se jetta sur l’ombre qui, d’un geste, l’envoya voler au loin.

L’ombre souri à nouveau puis dit :

- Vous ne croyez pas que vous allez me vaincre ainsi ? AHAHAHA ! C’est trop drôle !


Cari ne laissa pas à l’ombre le temps de répliquer qu’elle lui envoya un magistral Feuillemagik. Prenant l’attaque de plein fouet, l’ombre fut surpris de ne pas avoir réussi à l’avoir intercepter. Simiabraz contracta alors ses poings et une sphère bleue glace apparue. Il lança une PC Glace sur l’ombre qui se prit aussi le choc de plein fouet.

L’ombre fut pris d’une colère noire et une ombre encore plus grande apparue. L’ombre géante prit alors l’apparence, pendant quelques secondes, d’une énorme créature grise et noire avec des yeux jaunes et brillants. La chose poussa un hurlement à glacer le sang puis disparu.

L’ombre de Louka se mit à rire de façon démente :

- Comme vous avez pu le voir, la créature qui vient d’apparaître sera l’une des plus terribles que vous allez combattre ! Et c’est à moi de la contrôler ! Vous allez faire face à un terrible destin ! Surtout toi Louka ! Ton corps sera bientôt mien ! la Prophétie se réalise et il n’y aura rien que vous ne puissiez faire pour m’arrêter ! NYAAAHAHAHAHAHA ! Tu n’aurais pas dû faire ta demande à ta chère Hélie ! Quand je serai revenu, elle en souffrira et je prendrais un réel plaisir à m’acquitter de cette tâche ! GNYYYYAHAHAHAHA !!!!


Peu après, l’ombre percuta Louka et se fondit dans son fond antérieur. Cari, Naalah et Louka restaient toujours paralysés par la peur, surtout Louka, qui ne voulait pas que cela se produise pour ne pas qu’Hélie souffre par la suite.

Louka raconta tous ce qui s’était passé à Cari depuis sa rencontre avec Naalah jusqu’à aujourd’hui.

- Au fait Louka... tient ! Attrape !

Louka prit dans la paume de sa main une Poké Ball, apparue du néant. Se demandant à quoi elle pourrait bien servir, il demanda à sa sœur:

- Euh... Pourquoi faire Cari ?

- Pour m'attraper bien sûr gros benêt !

Louka eu une minute d'hésitation puis lança finalement la Ball sur Cari. Elle fut secouée de spasmes trois fois puis s'immobilisa.
Louka venait de capturer son Pokémon de rêve: Roserade.
Le trio partit alors en route pour retrouver Hélie, elle aussi sûrement perdue dans ce monde.

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum